Le zoo de San Diego

San DiegoLes rencontres d’hiver du baseball majeur se sont déroulées la semaine dernière à San Diego et de mémoire, c’est probablement l’événement de ce type le plus mouvementé depuis des lustres. Il y a eu des tonnes d’échanges et quelques signatures d’agents libres de renom amorçant une refonte des forces en présence. Ce que j’ai retenu le plus, c’est la montée en puissance de la ville des vents. Chicago, aussi bien au sud (White Sox) qu’au nord (Cubs), veut revenir à l’avant-plan du baseball, et pas juste parce que l’une des deux équipes à un stade historique que tous les touristes veulent voir (en autant que vous n’avez pas besoin d’aller aux toilettes pendant la partie, vous êtes corrects, parce que Wrigley fait pas mal dur à ce chapitre – les rénovations en cours cet hiver vont peut-être aider un peu).

Les Cubs sont en reconstruction depuis un certain temps, un travail qui a été amorcé il y a quelques années lorsque l’équipe a attiré chez elle le directeur-gérant Theo Epstein qui évoluait auparavant à Boston. On se souviendra que c’est lui qui avait été mis en charge de rendre l’équipe plus compétitive sur la base de la philosophie Moneyball des Athletics d’Oakland. D’ailleurs, on sait qu’avant Epstein, l’équipe bostonnaise avait tenté d’attirer l’instigateur de cette philosophie chez elle, le DG d’Oakland Billy Beane. Epstein a misé sur la jeunesse, comme c’est toujours le cas en période de reconstruction, et il commence à se sentir près du but puisqu’il est allé chercher le lanceur Jon Lester sur le marché des agents libres pour une somme démente ($155 millions sur 6 ans). Il viendra appuyer un autre nouveau venu, le lanceur Jason Hammel. Pour les diriger, ils compteront sur l’ex-gérant des Rays Joe Maddon (en plus de son assistant à Tampa qui passe également à Chicago, l’ex-Expos Dave Martinez) et sur un nouveau receveur fraîchement acquéri des Diamondbacks de l’Arizona, Miguel Montero.

Les White Sox n’étaient pas en reste et ont sorti leur carnet de chèque, se concentrant sur le marché des agents libres. Il y a d’abord le lanceur étoile Jeff Samardzija, puis ils ont ravi le « closer » David Robertson aux Yankees de New York (qui se sont retournés et ont signé Andrew Miller) et ont également ajouté à leur offensive déjà musclée avec Adam Laroche et Melky Cabrera. En comparaison dans cette division de l’Américaine, les Twins ont ajouté Erwin Santana et les Royals Kendrys Morales. Bonne chance les gars!

À l’est, il n’y a vraiment que Boston qui a été vraiment active. Oui, les Yankees ont remplacé Derek Jeter en allant chercher Didi Gregorius à Phoenix, et j’ai déjà mentionné Miller, mais ça s’arrête là. À Baltimore, on n’entendait que la porte se refermer derrière les joueurs qui quittaient (Nick Markakis pour Atlanta, Nelson Cruz pour Seattle, Hammel pour Chicago, Miller pour New York). Les Red Sox avaient vraiment besoin de renflouer leur rotation partante et avaient un surplus de voltigeurs. Une piste de solution a été d’envoyer Yoanis Cespedes à Detroit en échange du lanceur Rick Porcello. Les Red Sox ont aussi ajouté Wade Miley en échange de Ruby de la Rosa et Allen Webster et ramassé Justin Masterson sur le marché des agents libres.

À l’ouest, il faut souligner les tractations des équipes de Los Angeles. Les Dodgers se sont engagés dans un grand ménage, envoyant Matt Kemp (et beaucoup d’argent pour aider sa nouvelle équipe à le payer) à San Diego pour le receveur Yasmani Grandal, en plus de refaire le centre de leur lozange en défensive avec Howie Kendrick et Jimmy Rollins. Ils ont aussi ajouté le lanceur Brandon McCarthy. Pour ce qui est des Angels, ils ont reçu le lanceur Andrew Heaney de la part des Dodgers (qui venaient de le ramasser à Miami des Marlins) et ont acquis à travers un échange antérieur Josh Rutledge des Rockies du Colorado.

C’est déjà beaucoup de noms, et il en reste encore. L’idée ici n’est pas de vous en faire une liste exhaustive. Les transactions mentionnées ci-haut ont capté mon intérêt, mais vous allez trouver qu’il manque quelques gros noms encore, les premiers entre tous étant les lanceurs Max Scherzer et James Shields, tous les deux agents libres. Scherzer vise un contrat totalisant $200 millions (y’a rien là, right?). À part les Yankees, qui vont se permettre un tel contrat, vraiment? Ce n’est pas la seule équipe qui a les moyens, certes, mais c’est probablement l’une des seules qui a de la place dans son alignement dans le moment en prenant compte également de leur masse salariale actuelle (ou de leur manque d’égard au total de leur masse salariale). Vous allez me dire Anaheim? Peut-être.

Et les Jays dans tout ça? Ils sont restés bien muets durant les rencontres d’hiver ayant fait leur magasinage à l’avance. Pour ce qui leur reste à aller chercher (un ou deux releveurs, possiblement un joueur de deuxième but), ils ont le luxe d’attendre. D’ailleurs, au deuxième, on risque de nouveau d’y voir un japonais cet été. Les Jays font partie des équipes qui courtiseraient le joueur d’arrêt-court de 33 ans des Tigres de Hanshin Takashi Toritani pour qu’il vienne dans les majeures. Il devrait vraisemblablement se décider cette semaine. La rumeur veut que l’autre équipe intéressée est San Diego. Intrigant. Nous verrons ce que les prochaines semaines nous réservent.

Publié dans Uncategorized permalien

A propos Patrice Maltais

Originaire du Lac St-Jean et domicilié à Toronto depuis 2000, je suis un fan de baseball toujours en deuil du départ des Expos et co-détenteur de billets de saison pour les Blue Jays depuis plusieurs années. Mes autres domaines d'intérêt sont l'histoire (surtout des États-Unis), l'automobile (mon domaine d'activité professionelle), les films et les livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>