Les Jays se font souffler Ervin Santana

Ervin Santana

Ervin Santana (Source: mlb.com)

Le directeur-gérant des Blue Jays Alex Anthopoulos a tôt fait de déclarer qu’il allait chercher à améliorer sa rotation partante dès la fin de la saison dernière. Après un échange présumé qui n’a pas abouti à cause d’un examen médical manqué et la signature de tous les agents libres avec d’autres équipes, il semblerait que cette « promesse » d’Anthopolos ne se réalisera pas. Sa dernière cible, Ervin Santana, vient de signer avec les Braves d’Atlanta.

Pourtant, Anthopoulos semblait avoir une bonne stratégie. Compte-tenu que Santana venait avec la condition que l’équipe qui le signe allait perdre un précieux choix au repêchage et que son dossier médical n’était pas du plus inspirant, on savait que le marché serait plutôt tiède à son endroit. Ceci étant dit, Santana a connu plusieurs saisons de 200 manches, dont trois de ses dernières quatre. Un peu comme Buehrle, Santana est une bête de somme qui mange des manches. Ce n’est pas toujours les meilleures manches lancées, mais cette stabilité aide le reste de l’équipe en économisant sur les releveurs. Mais voilà, Santana a connu une saison 2012 terrible avec les Angels, saison où il a reconnu qu’il avait des ennuis au coude, et même s’il a connu une bonne saison 2013, plusieurs équipes avaient des doutes à son endroit.

Alors Anthopoulos a laissé le temps faire son œuvre, et d’une position de départ où Santana et son agent visaient un contrat de $100 millions pour 5 ans (une surévaluation grossière du marché), Santana a finalement signé pour un an et un peu plus de $14 millions, l’équivalent de l’offre qualificative que les Royals lui avaient présentée à la fin de la saison dernière pour avoir droit à un choix de repêchage en guide de compensation s’il devait la refuser (ce qu’il a fait). Or, il n’a pas signé avec les Jays, mais avec les Braves, pour le même montant (d’après la rumeur) que ce qu’il s’était vu offrir par Toronto. Anthopoulos n’a pas caché sa frustration lors d’une entrevue téléphonique avec la station radiophonique FAN590 ce matin. Santana ne voulait pas lancer dans la division est de la ligue américaine, question d’avoir les meilleures chances de rebâtir sa valeur marchande pour retourner sur le marché des agents libres l’hiver prochain.

Mais voilà, si les Jays n’avaient pas attendu aussi longtemps, les Braves n’auraient jamais figuré au tableau. Ces derniers n’ont été impliqués dans les discussions autour de Santana que depuis le weekend dernier alors que leur partant numéro un Kris Medlen a souffert une blessure au coude et que deux autres de leurs artilleurs soient également incommodés par des douleurs diverses au bras (Brandon Beachy et Mike Minor). Encore plus embarrassant, les joueurs des Jays avaient également tenté de convaincre Santana de signer avec l’équipe avec une photo envoyée en texto où plusieurs d’entre eux tenaient une bannière disant « Come to Toronto » (Viens à Toronto). Dès lors que Santana était prêt à accepter un contrat d’un an, les Jays auraient dû bonifier leur offre et conclure le marché au plus sacrant, surtout lorsqu’on regarde de plus près le genre de rotation qu’ils risquent d’avoir pour débuter la saison.

Il est établi que Dickey et Buehrle seront là, et ils lancent tous les deux bien en matches préparatoires. Morrow devrait lui aussi être de la rotation, mais il n’a pas lancé depuis mai dernier, et il s’est fait recevoir en matches préparatoires en se faisant frapper solide. Il prétend qu’il ne tente que de regagner sa vitesse et son contrôle de sa rapide tôt durant le camp et qu’il n’est pas inquiet, mais je trouve (et je ne suis pas le seul) qu’il est inquiétant. Et puis il y a J.A. Happ, qui est en voie de devenir le Romero de cette pré-saison, avec une motion chancelante et un contrôle inexistant. Il est dit qu’il lançait avec des malaises au dos. Ce n’est pas bon signe. Des malaises au dos, c’est compliqué à diagnostiquer ou même guérir. Il n’est pas dit qu’il fera l’alignement en début de saison à ce rythme.

Au niveau des bonnes nouvelles, il y a Drew Hutchison qui lance très bien depuis le début du camp d’entraînement, de même que Marcus Stroman. Todd Redmond et Esmil Rogers, tous les deux à court d’options, ne font pas bonne figure depuis le début du camp, de même que Kyle Drabek, mais au moins lui peut retourner à Buffalo et se refaire sans être exposé au ballotage. Il reste encore trop de releveurs pour le nombre de postes disponibles, plusieurs d’entre eux à court d’options. Anthopoulos a laissé entrevoir qu’il y aurait de l’action de ce côté-là d’ici la fin du camp, alors on devrait s’attendre à un échange ou deux. Verra-t-on un lanceur partant venir dans l’autre direction? J’en doute, mais ce n’est pas impossible. Si Anthopoulos est prêt à bonifier son offre, peut-être pourra-t-il ravir Jeff Samardzija aux Cubs qui ont toujours des difficultés à s’entendre avec leur lanceur pour une extension de contrat. Je me contenterais même d’un joueur de 2e but décent.

A propos Patrice Maltais

Originaire du Lac St-Jean et domicilié à Toronto depuis 2000, je suis un fan de baseball toujours en deuil du départ des Expos et co-détenteur de billets de saison pour les Blue Jays depuis plusieurs années. Mes autres domaines d'intérêt sont l'histoire (surtout des États-Unis), l'automobile (mon domaine d'activité professionelle), les films et les livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>