Autour du 2e but

Robinson Cano (Source: DEAN RUTZ / The Seattle Times)

Robinson Cano (Source: DEAN RUTZ / The Seattle Times)

Mon dernier billet parlait dérisoirement de la possibilité totalement farfelue à mon avis que Robinson Cano signe avec les Mariners. Ah ben coudouc… Il peut bien jouer où il veut (et à ce prix-là – $240 millions sur 10 ans, on ne peut pas le blâmer…), mais les « acteurs de soutien », pour ainsi dire, laissent un peu à désirer à Seattle. À part Cano et deux lanceurs élites (Hernandez et Iwakuma), il reste qui? Le canadien Michael Saunders? Oui, ok, il est correct. À part ça? Jesus Montero? Il lui reste pas mal de croûtes à manger pour être un joueur d’élite. Je pense que les Mariners sont arrivés à la même conclusion assez rapidement, et ont conclus des ententes pour emmener chez eux l’ex-Marlin Logan Morrison et l’ex-Brewer Corey Hart (pas celui qui porte des lunettes fumées la nuit, mais celui qui joue au premier but). Leurs conjoints de division ont les poches très creuses et les Athetics sont déjà les Rays de cette division, alors il reste aux Mariners à devenir les Orioles de l’Ouest. Il n’y en aura pas de facile.

Chez les Blue Jays, les choses ont été très tranquilles. Beaucoup de discussions, de rumeurs, mais peu de concret. Alex Anthopoulos, toujours à chercher des anomalies à exploiter dans le système, est allé chercher un joueur lors du repêchage de la règle 5 pour l’échanger prestement pour de l’espace salarial au repêchage international. C’est quoi la règle 5? En bref, après un certain niveau d’expérience dans les mineures, si un joueur n’est pas protégé par son insertion dans l’alignement de 40 joueurs de son club, il est exposé à un repêchage spécial. Si le joueur en question est réclamé lors de ce repêchage, l’équipe qui l’a repêché doit le garder sur leur alignement des majeures pour l’entièreté de la saison, ou le retourner à son équipe d’origine. Cette règle fait en sorte qu’une équipe ne peut pas bloquer des joueurs de talents dans les mineures indéfiniment dans le simple but d’assurer la profondeur de leur banc. L’ordre de repêchage est le même que pour le repêchage amateur (les pires équipes choisissent en premier), et il semblerait que les Angels, chez qui nous avons envoyé le dit joueur réclamé lors de ce repêchage, voulait vraiment ce joueur et étaient prêts à échanger une partie de leur enveloppe de boni pour les joueurs internationaux (i.e. ceux qui ne se qualifient pas au repêchage régulier, comme les Cubains ou les Vénézuéliens, par exemple) pour l’acquérir. Oui, c’est un peu compliqué…

Est-ce que les joueurs japonais sont touchés par ces règles sur les joueurs internationaux non-éligibles au repêchage? Non. Ils ont leur propre système… Pourquoi je vous parle de ça maintenant? Parce qu’il semblerait que les ligues majeures japonaises se sont finalement entendues sur le nouveau système de soumission des joueurs issus de leur ligue. C’est important pour les Blue Jays et le reste des ligues majeures américaines cette année à cause du lanceur Masahiro Tanaka. Je vous en ai parlé fin octobre (le 29 pour être exact). La nouvelle règle veut que toutes les équipes américaines qui indiquent un intérêt et dépose un montant d’argent en ce sens, jusqu’à concurrence de $20 millions US, auront le droit de négocier avec le joueur en question. Seule l’équipe qui s’entend avec le joueur sur un contrat verse le $20 millions à son équipe japonaise, une somme qui est due au-delà du contrat conclu avec le joueur en question. Auparavant, seule l’équipe avec la plus grosse soumission parlait au joueur d’intérêt, le dernier en lice étant Yu Darvish, qui a rapporté au-delà de $50 millions à son équipe japonaise. Si tôt cette annonce faite, les Golden Eagles de Rakuten, qui détiennent les droits de Tanaka, ont dit qu’ils n’étaient plus convaincus de vouloir soumettre Masahiro au processus puisqu’ils n’obtiendraient pas autant d’argent qu’ils s’attendaient à avoir. De son côté, Tanaka se dit impatient de se voir soumis au processus. L’intrigue est à un point tel que les autres équipes japonaises voudraient compenser les Golden Eagles pour leur « perte » puisque c’est un sacré bon deal pour le reste de la ligue japonaise. La suite en janvier…

Toujours du point de vue japonais, Munenori Kawasaki s’est entendu avec les Blue Jays pour une autre saison, toujours avec un contrat des ligues mineures et une invitation au camp d’entraînement de l’équipe des majeures. On sait qu’il songeait à un retour au Japon où il avait des offres de contrat, mais il tentera sa chance de nouveau avec Toronto et tentera d’obtenir un poste de réserviste avec les Bleus plutôt qu’avec les Bisons de Buffalo (qui ont tout juste perdu leur entraîneur Marty Brown, qui tentera sa chance ailleurs après qu’on l’ait ignoré pour les postes d’antraîneurs vacants à Toronto).

Il reste donc aux Blue Jays à se fixer sur un joueur de 2e but : Goins (que John Gibbons a louangé aux rencontres hivernales), Izturis, ou quelqu’un de l’extérieur. La liste des candidats possibles s’est raccourcie au cours des dernières semaines, Omar Infante signant à Kansas City et Mark Ellis à St-Louis, mais il reste possiblement Dustin Ackley (SEA) pour qui l’arrivée de Cano le rend surnuméraire, Espinosa (WAS) qui frappe un peu mais qui est retiré au bâton à un rythme alarmant, Brandon Phillips (CIN) qui a un contrat exorbitant, et finalement Jim Carroll (agent libre), qui respire. Ackley et Espinosa sont intéressants, dépendamment de ce que leurs équipes respectives demandent en retour.

En terminant, je ne ferai pas le tour de tous les échanges dans les majeures, mais je soulignerai deux gros noms et un moyen qui ont signé dernièrement (ils étaient tous agents libres) : Carlos Beltran avec les Yankees, Shin-Soo Choo avec les Rangers, et le releveur (et potentiellement nouveau « closer ») Grant Balfour avec les Orioles.

Sur ce, passez une joyeuse période des Fêtes, et on se retrouve dans la Nouvelle Année qu’on se souhaite à tous remplie de bonheur, de santé et de prospérité.

A propos Patrice Maltais

Originaire du Lac St-Jean et domicilié à Toronto depuis 2000, je suis un fan de baseball toujours en deuil du départ des Expos et co-détenteur de billets de saison pour les Blue Jays depuis plusieurs années. Mes autres domaines d'intérêt sont l'histoire (surtout des États-Unis), l'automobile (mon domaine d'activité professionelle), les films et les livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>