Le premier canon à l’aube: Fielder pour Kinsler

À chaque saison morte, il y a un coup fumant que personne n’attendait pour faire jaser pendant plusieurs lunes. L’an dernier, Alex Anthopoulos et les Marlins de la Floride ont contribué le dit coup fumant. Cette saison, la surprise vient du Texas et de Détroit. Les Rangers ont fait l’acquisition de premier but et frappeur désigné Prince Fielder en échange du deuxième but Ian Kinsler. Ils ont en commun une saison 2013 plutôt passable, et un contrat gargantuesque qui laissait croire qu’ils ne seraient jamais échangés. Apparemment non.

Les Tigers et les Rangers règlent leurs problèmes respectifs à l’avant-champ avec cet échange. D’abord les Tigers : ils peuvent retourner Miguel Cabrera au premier but et promouvoir leur jeune espoir Nick Castellanos au 3e but. Ce qu’ils économiseront en salaire peut être réutilisé pour payer le Cy Young Max Sherzer et Cabrera. Pour les Rangers, le départ de Kinsler ouvre un poste à l’avant-champ pour leur espoir Jurickson Profar. Et Arlington est un bon stade pour Fielder, qui devrait y frapper plusieurs circuits à droite là où le « jet stream » emporte plusieurs ballons qui résulteraient en retraits dans la plupart des autres stades de la ligue (sauf peut-être au Yankees Stadium, qui a un dégagement ridicule à droite).

Alex Anthopoulos a tenu un point de presse il y a quelques jours où il disait que le marché allait être lent à se développer et que plusieurs échanges et signatures d’agents libres attendent que le prochain domino tombe. Sans dire que les Blue Jays ont fait une offre au receveur Carlos Ruiz avant que celui-ci décide de retourner chez les Phillies pour 3 ans, Anthopoulos a confirmé avoir parlé à son personnel (mais comme il parle avec tout le monde, il n’y a pas de surprise ici). Il reste à savoir quels dominos doivent tomber pour que les Jays deviennent un peu plus impliqués. Des releveurs (du genre Grant Balfour), ce qui mettrait les releveurs des Jays en jeu? Un champ centre (comme Elsbury ou Granderson), ce qui mettrait Colby Rasmus ou Anthony Gose en jeu? Alex croit que la rencontre d’hiver du début décembre va être un peu plus animée que la récente rencontre des directeurs-gérants.

En terminant, je vais mentionner que le lanceur Josh Johnson a trouvé preneur et évoluera à San Diego en 2014 avec un contrat assorti de divers bonis de performance et une option pour 2015. Johnson cherchait dans la ligue nationale où la vie est un peu plus facile pour les lanceurs, et un stade près de son domicile de Las Vegas (il parlait à San Francisco également avant de signer chez les Padres). Son épouse est également originaire d’Anaheim, qui est tout proche. Et finalement, le Petco Park pardonne beaucoup aux lanceurs. Oui, on y a ramené les clôtures plus près du marbre, mais à peine. On lui souhaite bonne chance. Je ne m’ennuierai pas de lui.

Des nouvelles de l’autre Alex

On a eu droit à une mise à jour sur la situation d’Alex Rodriguez hier lorsqu’il a quitté sa séance d’arbitrage en claquant la porte, frustré que l’arbitre ne lui octroi pas le droit d’appeler le commissaire Bud Selig comme témoin. On se rappelle que Rodriguez conteste sa suspension exemplaire de 211 matches pour son implication dans le scandale de dopage Biogenesis. Rodriguez avance la thèse du complot entre Selig et le proprio des Yankees pour le forcer à prendre une longue suspension qui économiserait beaucoup aux Yankees (à peu près $30 millions, ce qui n’est pas rien…). À son audience, il aurait frappé sur la table, proféré un juron à l’endroit du directeur des opérations des ligues majeures Rob Manfred avant de quitter la salle d’audience, se plaignant que le processus n’était en place que pour garantir au joueur de perdre sa cause. Interrogé plus tôt par les avocats de Rodriguez, le président des Yankees Randy Levine a nié avoir comploté avec Bud Selig au sujet de la suspension, ou avec le docteur Bryan Kelly pour allonger indûment la longueur de la réhabilitation de Rodriguez suite à la blessure qui l’a tenu à l’écart pour le plus clair de la saison 2013. Rodriguez a dit qu’il ne participerait plus aux audiences, mais ses avocats seront toujours impliqués.

A propos Patrice Maltais

Originaire du Lac St-Jean et domicilié à Toronto depuis 2000, je suis un fan de baseball toujours en deuil du départ des Expos et co-détenteur de billets de saison pour les Blue Jays depuis plusieurs années. Mes autres domaines d'intérêt sont l'histoire (surtout des États-Unis), l'automobile (mon domaine d'activité professionelle), les films et les livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>